« Travail le dimanche | Page d'accueil | N°28 - A dimanche... »

mardi, 09 décembre 2008

N°28 - Actualités du féminisme

Par Brice Bourdeau

feminisme.jpgEn 1968, dans un appartement mis à leur disposition par Marguerite Duras aux abords du jardin du Luxembourg, Antoinette Fouque, Josiane Chanel et Monique Wittig posent les fondations de ce qui deviendra le MLF (Mouvement de libération des femmes).


En 1979, Antoinette Fouque dépose le sigle MLF à l’INPI (Institut national de la propriété industrielle).

En 2008, alors que l’on célèbre les 40 ans du MLF sous l’égide d’Antoinette Fouque, l’intellectuelle et journaliste féministe Caroline Fourest déclare dans Le Monde (10 octobre) qu’une « douce OPA s’opère sur le mouvement de libération des femmes ». Cet anniversaire polémique nous donne l’occasion de nous pencher sur l’actualité de quelques concepts chers au féminisme, au miroir de ses organes de presse.


(Extraits)


Conscience historique
Si on vous dit haute couture, vous pensez robes féériques, cadres mythiques et château forcément. Marie-Antoinette n’aurait pas renié ce shooting ! (“Making of”, Femmes, n°5, p. 14, novembre 2008)

Conscience politique
Le luxe donne du travail à des milliers d’artisans amoureux de leur métier, pas avares de leurs heures, fiers de leurs réalisations pour des clients exigeants, soucieux du moindre détail. (“10 bonnes raisons de faire un numéro sur le luxe”, Femmes, n°5, p. 8, novembre 2008)

Créativité
« Au Texas où je vis, il ne se passe pas grand-chose. Ca donne envie de s’inventer des histoires, de se créer des personnalités. » Son look pointu et sophistiqué lui a valu de poser dans Teen Vogue et Refinery 29, un site de mode américain très en vogue. (“Princesses fashion”, Glamour, n°57, p. 45, déc. 2008)

Désir
Parce que, à chaque achat, nous croyons toucher du doigt notre rêve : le jean parfait. Celui qui nous fait paraître dix centimètres de plus et cinq kilos de moins. (“Trouver le jean de votre vie”, Elle, n°3278, p. 81, 27 octobre 2008)

Drogues et rock n’roll
« Quand j’ai apporté mes vieux médicaments à la pharmacie, j’ai donné par erreur mes réserves de Prozac. Il a fallu que je me débrouille avec ce qui me restait. » En vacances, Martine alterne Prozac, omégas 3 et Stabilium, un produit diététique. (“Bonheur sur ordonnance”, Femmes, n°5, p. 173, nov. 2008)

 

Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : les epees, article, 28, revue, royaliste, bourdeau, féminisme |

Commentaires

[...]N°28 - Actualités du féminisme[...]

Écrit par : rami en ligne | lundi, 05 juillet 2010

Intéressant !

Écrit par : thalasso | lundi, 18 avril 2011

Écrire un commentaire